Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/04/2009

Katanga business

L'exportation minière est pur colonialisme; qu'elle soit le fait des industriels présents au Katanga  comme la Gécamines (Générale des carrières et des mines, héritière de l'Union minière), le groupe Forrest,  et les firmes étrangères qui se sont ruées dans le partage des ressources minières de la province du Katanga et tout spécialement des gisements miniers de la Gécamines.  Poussée au démantèlement sur proposition de la Banque mondiale, qui a supervisé ces opérations par la voie d’une de ses filiales, à savoir l’Agence multilatérale de garantie des investissements (Amgi), la Gécamines n’est plus que l’ombre d’elle-même, une bonne partie de ses gisements ayant passé sous contrôle, totalement ou partiellement étranger. Ces sociétés, citées dans le rapport parlementaire présenté par la Commission Lutundula, sont notamment: 1. Congo Cobalt Corporation Sprl, Ccc sprl, 2. Mukondo Mining Sprl, 3. Boss Mining Sprl.
L'exportation minière au Congo est aussi le fait du capitalisme d'Etat chinois et des innombrables creuseurs artisanaux nationaux ou même étrangers (indiens, chinois,etc.)
Dans un premier temps le Congo doit miser son développement sur l'agriculture qui peut mettre plus de gens au travail et quand il sera capable de transformer lui-même ses minerais il pourra devenir un pays industriel et prospère. Je n'ai pas vu le film Katanga business mais je crains que ce ne soit qu'une exaltation colonialiste du bon vieux temps.

25/03/2009

10 Raisons pour libérer le Général Major Laurent Nkunda Mihigo

1.    Sa détention est politiquement motivée.
2.    Le Rwanda est un Etat de droit et la République Démocratique du Congo devrait le devenir.
3.    Il a combattu les Génocidaires rwandais FDLR et leurs alliés pendant les 4 dernieres années lorsque le monde entier s’en était lavé les mains et que les politiciens extrémistes de la RDC poussaient les milices et les FARDC à les soutenir, dans l’indifférence complice de la MONUC.
4.    Il a combattu la politique extrémiste de la haine et de la division.
5.    Il a protégé les Congolais des FDLR et leurs alliés. Maintenant que les deux pays l'ont suivi dans cette logique, il devrait être libéré pour poursuivre l’œuvre qu’il a commencée et qu’il est le seul à mieux terminer.
6.    Il a protégé les Congolais toutes ethnies confondues qui vivaient dans les territoires sous son contrôle contre les  abus et exactions que la  MONUC a toujours reconnu comme étant le fait principalement des FARDC et les FDLR.
7.    Il a dénoncé la mauvaise gouvernance et réclamé un Etat de droit et une bonne gouvernance, en tant que vrai Citoyen et Patriote.
8.    Il est le Général des Forces Armées de la RDC le plus capable de créer et gérer une armée républicaine disciplinée, motivée et efficace;  il mérite donc de jouer pleinement ce rôle noble dans son pays.
9.    Victime de calomnie et de jalousie, même dans l’épreuve la plus difficile, il a démontré sa force de caractère et son sens de responsabilité et refusant de verser le sang gratuitement et de torpiller le processus de Paix dans lequel il s’était engagé à Nairobi.
10.   Son retour dans son pays la RDC et son rôle de leadership dans la formation d’une armée réellement républicaine signifiera un pas  indispensable et majeur vers la réconciliation nationale, base de toute paix durable.
Cette note est publiée avec  l'autorisation du Webmaster www.cndp-congo. elle a été adressée par Pascaline Bwinja, correspondante du website du cndp qui l'a publiée de Goma, le 24 mars 2009.

08/03/2009

Tous ensemble pour la cause des femmes en République Démocratique du Congo

Dès le 23 février 2009 j'écrivais les lignes suivantes à la coordination du collectif à la base de la manifestation.

Oui à votre manifestation prévue le 8 mars à Bruxelles mais j'aimerais bien savoir pourquoi débutez-vous les morts au Congo en 1996?

J'aimerais aussi connaître les grands coupables de tous les sévices faits aux femmes. Quand vous dites que ni la Monuc, ni les FARDC ne sont capables de protéger la population c'est un euphémisme, pour moi ils sont à compter parmi les coupables et pour la simple raison que les uns comme les autres sont des étrangers à la région où ils oeuvrent (je devrais écrire sévissent). Il n'y a que des forces locales de protection qui peuvent aider la population et non des soldats onusiens à la braguette trop souvent ouverte ni une armée nationale héritée de l'armée  coloniale faite pour imposer l'autorité du pouvoir central. Et si des forces locales ont commis des sévices c'est qu'elles étaient en guerre et les victimes sont donc des victimes de guerre.

Quant aux enfants soldats, il faut relativiser. En Belgique au temps du service militaire obligatoire on était appelé à 17 ans et on faisait généralement son service à 18 ou 19 ans sauf sursis, or à l'époque la majorité était fixée à 21 ans; conclusion la Belgique a également recruté des enfants soldats.

Mes remarques n'enlèvent rien à mon soutien à votre prochaine manifestation bien que je voudrais qu'elle ne soit pas vécue comme une action contre le président  Kabiia, Je le crains à cause de la présence comme vous le dites vous-même des ong de la diaspora congolaise.