Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

10/10/2008

La Turquie et l¹Europe

L'intervention intempestive du président Bush pour que la Turquie intègre l'Europe pose le problème de savoir si l'Europe décide ou suit l'avis des Etats-Unis. Si on admet la Turquie pourquoi ne pas accepter tous les pays de la "mare nostrum" de Rome? Et avant d'intégrer tous les pays méditerranéens du sud pourquoi pas les pays du Caucase, ceux issus de l¹ex-Yougoslavie, la Russie, l'Ukraine, le Belarus et la Moldavie. Probablement impossible car le meneur de l'axe du bien y sera sans doute opposé? Et pourtant bien de ces pays sont aussi proches des critères de Copenhagen que la Turquie, fidèle membre de l¹OTAN.

09:29 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0)

Yougoslavie


La mort de Milosevic ou l'échec de la Yougoslavie

La mort de Milosevic est aussi l¹échec de la Yougoslavie, pays multiethnique et multiconfessionnel détruit avec l¹approbation des Etats-Unis et de la Communauté européenne. Il ne faut pas ignorer que la République socialiste fédérative de Yougoslavie, proclamée le 29 novembre 1945 et formée de 6 républiques : Bosnie, Herzégovie, Croatie, Macédoine, Monténégro et Serbie (avec les régions autonomes de la Vojvodine et du Kosovo)  n¹était que l¹héritière du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes de 1918. L¹éclatement de la Yougoslavie à laquelle Milosevic resta toujours fidèle résulte de l¹action combinée des sécessionnistes croates et slovènes, des fondamentalistes islamistes de Bosnie et des séparatistes albanais du Kosovo. Le début des conflits armés date de l¹indépendance de la Slovénie et de la Croatie en 1991. En tant que président de la Serbie  Milosevic voulait une Serbie forte qui recréerait autour d¹elle la Yougoslavie. Battu aux élections de 2000 Milosevic fut contraint à la démission et livré par le nouveau premier ministre serbe Zoran Djindjic au Tribunal pénal international, la justice des vainqueurs. Milosevic est coupable d¹avoir utilisé tous les moyens pour défendre l¹unité de son pays. Quant aux crimes dont il est accusé ils ne lui sont pas exclusivement propres  mais certainement aussi ceux du leader nationaliste croate Franjo Tudjman, du kosovar Ramish Haradinaj, des serbes Jovan Stanisic, Ratko Mladic, Radovan Karadzic,...

09:24 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0)