Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/10/2014

Note à l'attention de tous les agents du développement

Dans la cadre de la coopération au développement avec les pays en voie de développement il y a lieu de se poser les questions suivantes:

1) A quel besoin correspond l'action envisagée?

2) Qui a défini ce besoin?

Si à ces 2 premières questions il n'y a pas eu participation de la population bénéficiaire l'action est à rejeter.

...

3) Quel groupe de population?

S'il n'y a pas de définition du groupe de population et/oi si la population n'a pas été associée, l'action est à rejeter.

4) Quels sont les effets prévus à court, moyen et long terme?`La réponse suppose donc une évaluation permanente avec la population.

5) L'action envisagée s'inscrit dans le cadre de quelle politique?

Il faut une réponse adéquate tant pour le donateur que pour le bénéficiaire.

Le professeur René Dekkers ne disait pas autre chose dans ses "Confessions à Mathieu Kalenda" (Bruxelles, revue Synthèses, n°157, juin 1959): "Ce ne sont pas les Congolais qui sont venus chez nous. C'est nous qui sommes allés chez eux moins par amour pour eux que pour notre profit. Ce faisant, nous avons introduit au Congo un genre de vie, un rythme de vie, une mentalité, des métiers, des arts, des sports, des institutions totalement étrangers aux Congolais. Rien, dans leur histoire et dans leur atavisme, ne les y préparait: ils se sont trouvés dépaysés dans leur propre pays... nous leur avons apporté les problèmes: à nous de les résoudre".

06/07/2010

Appel du 18 juin 1940

Appel du 18 juin 1940 = appel d'un jeune général traître au gouvernement légal (Pétain) de son pays pour la boucherie mondiale. Les fastes du 70ème anniversaire de cette rébellion montre que l'histoire de France reste a écrire. Les paroles du général félon que les lycéens français étudieront maintenant que Charles de Gaulle écrivain est au programme scolaire est un exemple de discours très personnel d'un candidat politique autoritaire au contraire de l'annonce pathétique et généreuse du don de sa personne par le maréchal Pétain avant la capitulation française inévitable. Le jeune général de Gaulle n'était grand que par sa stature; continuer la bataille de France en juin 1940 était un crime car condamnant a la mort des milliers d'innocents. Quand on voit l'Europe d'aujourd'hui dont la première puissance est l'Allemagne,on peut se poser la question de savoir si les reves d'Hitler ne sont pas devenus réels.
Le premier ministre britannique de juin 1940 accueillit favorablement cet appel par simple calcul opportuniste intéressé permettant l'appui éventuel de l'empire colonial français a la cause britannique. Le premier ministre britannique d'aujourd'hui est tout aussi opportuniste car en rappelant la collaboration franco-britannique de 1940 il appelle a une solidarite agissante de la France dans la boucherie inutile de l'Afghanistan.
Rectification historique: la mention "Vive la France" ne figurait pas dans l'allocution prononcée le 18 juin 190 sur les ondes de la BBC car le gouvernement britannique entretenait toujours en ce moment des relations avec le gouvernement légal français et ne pouvait pas accepter que de Gaulle soit en quelque sorte porte-parole de la France quand il s'opposait a son gouvernement.

15/01/2009

Notre-Dame de Fatima et Salazar

 

Sur le site Notre-Dame de Fatima (http://www.fatima.be/) au premier point figure une histoire du Portugal où j'ai trouvé les phrases suivantes. "C'est pourtant de ce creuset (= le Centre d'Action Démocratique Chrétienne de l'Université de Coïmbra) que sortiront, quelques années plus tard, les hommes qui sauvèrent le Portugal de la faillite définitive. Parmi eux deux camarades, qui resteront amis à jamais : un certain Antonio Salazar, qui devint Président du Conseil du Portugal et principal artisan du redressement national entre 1932 et 1968 et un certain Cerejeira, futur Cardinal-Archevêque de Lisbonne et Primat du Portugal de 1929 à 1971, autre sauveur de son pays". J'ai osé conclure que le site faisait l'éloge de Salazar et ai fait part de ma conviction au webmaster du site. Ce dernier me répondit: "Ni éloge, ni condamnation de la politique de Salazar. J'ai juste fait référence à ce chef d'état car son nom fait partie de l'Histoire du Portugal". Je laisse à mes lecteurs le soin de se faire leurs propres convictions et conclusions. Je rappelle cependant que l'encyclopédie Wilkipédia dit de Salazar:  "Antonio de Oliveira Salazar (né le 28 avril 1889 et décédé le 27 juillet 1970) était un économiste, homme politique et dictateur portugais. Président du Conseil de 1932 à 1968, il dirigea pendant 36 ans un régime autoritaire conservateur et nationaliste fondé sur la doctrine de l'Estado Novo " L'encyclopédie dit encore que "Durant la Guerre d'Espagne,fidèle à ses préceptes anti-communistes, il apporte son soutien à Francisco Franco dans sa lutte contre les Républicains. Il ouvre ses ports au transit de matériels d'armement (armes, avions) fournis par l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste au profit des nationalistes espagnols, et met à disposition des franquistes des moyens de communication et de propagande. Il permet également qu'une Légion portugaise de 12000 hommes participe aux combats contre les républicains. L’aide de Salazar, dans les six premiers mois du conflit, se révèle absolument décisive pour la victoire de Franco en 1939".Et  l''encyclopédie précise encore que "Défenseur d'une politique colonialiste, Salazar souhaite maintenir l'unité territoriale du Portugal continental, insulaire et ultra-marin,"du Minho à Timor", alors que le reste des nations européennes décolonisent progressivement l'Afrique. La guerre coloniale, commencée en 1961, ne s'achèvera qu'après la Révolution des œillets, en 1974. 8000 soldats portugais y perdirent la vie".